2012 ... après 2009 !

Publié le par Anne Mesliand

        Je voudrais livrer ici une réflexion personnelle ...

 

       J’accompagne, avec d’autres candidats, Michel Provansal sur les sites et quand il énonce notre proposition d’une université populaire soutenue par l’université d’Aix-Marseille, il évoque la Folle semaine de Nantes, qui concerne comme vous le savez la musique, et dont le titre donne bien, en effet, la signification de ce que nous voulons susciter : quelle belle et bonne folie que celle de l’appétit culturel, du désir sans limite de la connaissance, de la passion de la découverte, du débat, de la pensée ! Et chaque fois me revient à l’esprit le mouvement de 2009, ce grand mouvement universitaire contre la loi LRU, inédit par son ampleur, sa durée, et ce qu’il a inventé comme formes d’action : l’université hors les murs, vous vous en souvenez, de ces moments de proposition de savoir, de démonstration de nos métiers, de rencontre avec les gens, partout, dans l’intérêt réciproque, la curiosité, le dialogue ? 

      Certes, notre programme ne s’articule pas tout entier autour de cette proposition. Et certes encore, le mouvement de 2009 ne s’attachait pas seulement à cet aspect. Mais enfin, l’un comme l’autre se rejoignent sur ce point, exprimant là une vérité importante, celle de la nécessité du partage des savoirs, nécessité sociale, nécessité pour le développement scientifique lui-même, nécessité humaine ...

        Et si bien sûr vous vous en souvenez, d’avoir été dans la rue en 2009, c’est parce qu’on peut imaginer priver les acteurs des mouvements sociaux, dont  les universitaires, de la mémoire de leurs luttes et du prolongement de celles-ci, de ce qui les fondait, de leur trajectoire, dans les échéances actuelles ...

 

        Le 29 novembre, nous nous en souviendrons, loin de toute nostalgie, obstinés que nous fûmes et que nous demeurons, pour au contraire redonner souffle à notre ambition d'une université au Service du Public !

Commenter cet article