compte-rendu du CS du 20 mars 2012

Publié le par alternative-amu

Compte–rendu de la réunion du CS  mardi 20 mars 2012

(rédigé par B. Quéguiner)

 

  1. Informations

Contrat d’établissement : négociation en cours avec la DGESIP en phase terminale. Des remarques ont été faites de part et d’autre. La version finalisée va être envoyée d’ici quelques jours ; la dotation devrait être connue en fin de semaine. Négociation d’un bonus à partir de la proposition initiale (20 M€ pour la vague B, dont 2 M€ possibles pour AMU).

Enveloppe de contrats doctoraux : 12 contrats supplémentaires (+10%) obtenus. Budget total de AMU : 650 M€.

Prochaines réunions des instances du CS :

  • Vendredi 6 avril à 14h00 : bureau Pharo

  • Jeudi 12 avril à 12h30 : CS restreint Pharo

  • Mardi 17 avril : CS Pharo

 

  • Vendredi 11 mai à 14h00 : bureau Pharo

  • Mardi 22 mai à 14h00 : CS Pharo

  • Jeudi 31 mai : CS restreint Pharo

 

  • Lundi 11 juin à 13h30 : bureau du CS Pharo

  • Mardi 19 juin à 14h00 : CS Aix

 

  1. Approbation de procès-verbaux

Approbation à l’unanimité du P.-v. de la séance du 20/01/2012.

 

  1. Aspects financiers

    1. Dossier FEDER « Valosource » : porté par AMU pour le laboratoire LPED.

Financement demandé 343 k€ (40% demandes d’équipement, 31% CDD, 29% enquêtes de terrain). Avis favorable.

  1.  
    1. Demandes de subventions d’unités de recherche.

Demande de D. Bertin de rajout du dossier du CERHIIP. Avis favorable.

Avis favorable sur l’ensemble des dossiers proposés.

 

  1. Contrat d’établissement : Fusion du DEFI et du GREQAM

Demande de rapprochement de ses deux unités par l’AERES. Processus de fusion souhaité par les deux unités ; il a été demandé aux deux unités de présenter le projet devant le CS. Objectif : demander à la CS37 du CNRS en session de printemps si avis favorable du CS et du CA, avec création de l’UMR en juin 2012.

Gilles Nancy,directeur du DEFI : le projet a été ratifié par les deux conseils de laboratoire. Le CNRS a demandé une première fusion entre le CEDERS et le CEFI. tout en demandant de réfléchir à une fusion rapide avec le GREQAM (pas deux unités de science-éco nécessaires sur l’aire marseillaise). Le DEFI deviendra un département du GREQAM tout en conservant son appellation actuelle. Cadre : LABEX AMSE.

Anne Péguin (DA) et Nicolas Gravel (DU) du GREQAM : structurer de façon plus cohérente les stratégies de recherche. Création d’un pôle fort au sein d’AMU en concurrence avec la fusion des écoles d’économie de Toulouse et de Paris. Intégration dans AMIDEX.

GREQAM : 54 C/EC DEFI : 21 C/EC

Complémentarité du DEFI avec le GREQAM : orientation vers le développement (pays émergents, pays en transition). Le DEFI est plus orienté vers la recherche appliquée et le GREQAM vers la recherche académique.

Organisation du laboratoire en départements dont chacun garde son autonomie de gestion

Question B. Quéguiner : Concrètement : projets transverses avec cette 5ème équipe ? Les deux structures sont déjà engagées dans des actions transverses dans le cadre du LABEX et plusieurs collaborations sont déjà effectives entre les chercheurs (la fusion n’est pas indispensable à ces échanges, sic). “La fusion permet d’internaliser des externalités” (Gilles Nancy).

Les personnels ont été consultés et se sont prononcés majoritairement en faveur de la fusion.

 

D. Bertin indique que la fusion permettra de clarifier la situation des recrtuements. B. Quéguiner fait remarquer que la forte autonomie laissée aux départements risque de contrarier cet objectif. J.-B. Zimmerman intervient pour expliquer que cette organisation est une première phase et que l’incorporation du DEFI au sein du GREQAM se fera plus étroitement dans le courant du plan quadriennal. Les deux masters pilotés par les deux unités ont d’ores et déjà fusionné.

Avis favorable : unanimité moins deux abstentions.

 

  1. Classement des bourses doctorales régionales

Q PB : Nombre de bourses espéré ? 750 k€ pour P1 et P2, 500 k€ pour P3, soit environ 1.250 M€ ≈ 25 bourses. Le volet SRI est privilégié. Le volet général vient en dernier.

Q B. Quéguiner : Certaines ED ont proposé un classement, d’autres pas : est-ce que ce classement a été demandé sachant qu’il peut fortement influencer la décision ? D. Bertin indique que le classement n’a été demandé que pour les établissement ayant été le plus perturbé par la fusion. B. Quéguiner insiste sur le fait que les procédures doivent être similaires entre tous les secteurs. D. Bertin répond que, quand cela a été demandé, l’ED 251 n’a pas voulu fournir de classement. B. Quéguiner indique qu’il faut maintenant s’assurer que ce type de classement soit effectivement dans les obligations des ED.

C.-C. Zhang : les laboratoires du secteur environnement ont fait transité leurs demandes via le secteur Sciences (IMBE et CEREGE) car l’OSU Pytheas n’a pas encore été créé.

J.-B. Zimmerman demande qu’on trouve une position harmonieuse pour les dossiers de SdE dont certains transitent via le secteur Sciences et d’autres via les OSUs.

 

10 demandes proposées dans le volet SRI. 31 demandes classées au volet général sachant que près de 15 bourses environ devraient être financées dans ce volet.

Unanimité moins 3 abstentions (dont B. Quéguiner pas satisfait de la façon dont les demandes de bourse SdE ont été transmises).

 

  1. Critères d’éméritat à déterminer

Suggestions (liste non exhaustive)  : périodes de trois ans renouvelables sans limite d’âge ; pas de prise en charge de doctorants primo-entrants ; demande d’avis du DU et du directeur de composante.

Objectifs : Poursuite d’encadrement de thèse en cours ; achèvement de travaux scientifiques en cours ; pas de prise de responsabilité totale de projets scientifiques avec flexibilité pour des responsabilités partagées.

 

  1. Demandes de dispenses de master 2

Avis favorable sur la liste à l’unanimité.

 

  1. Demandes de cotutelles de thèses

Avis favorable sur la liste à l’unanimité.

 

  1. Elaboration des critères relatifs à l’appel à projets « Colloques 2nd semestre »

D. Bertin évoque la question des actes de colloques. L’AO « colloques » ne concerne pas les actes car cela fait des reports de subventions sur parfois plusieurs années. Avis favorable à l’unanimité.

Edition : peut-on faire publier ailleurs qu’au sein de l’université sur subventions de l’université ? A discuter plus tard.

Question de l’aide au financement de colloques organisés à l’étranger. D. Bertin répond que dans le cas d’une organisation à l’étranger par une équipe d’AMU (au mopins pro parte) la réponse est oui.

 

  1. Questions diverses.

Modalités de dépôt des demandes d’HdR. Définir le rôle du tuteur. Dépôt d’un dossier « presque fini » par le couple candidat/tuteur. Examen du dossier par les composantes et proposition d’un expert spécialiste du domaine. Examen au sein du CSR par un expert interne et validation ou non de la procédure.

Projets déposés à la fondation AXA : deux projets → AXA n’en financera qu’un.

Nomination des deux experts (J.-B. Zimmerman et AE).

 

 

CSR

  1. Recrutement de vacataires : masse salariale 600 k€ (1 M€ déjà votés au précédent CS)

  2. Demande de prolongation de détachement (complément de dossier de la séance précédente)

  3. Demandes de classement et de reclassement d'enseignants-chercheurs

  4. Demandes de changements d'unité de recherche

  5. Recrutement de chercheurs invités

  6. Désignation d'un rapporteur étranger en vue d'une soutenance de thèse

Commenter cet article